Post-mortem

,
























Film 135 et 120
Tirage papier fibre

Mordançage

© 2022 Alix Galdin

Ce travail est né suite à la série J'irai poser des fleurs, réflexion sur la nature morte comme style artistique, et sur la représentation du temps qui passe à travers des objets figés à l’apogée de leur beauté. Ce style n’est pas sans nous ramener à la mort inévitable qui attend le sujet.
C’est en travaillant l’émulsion par la technique du mordançage, que ce projet est devenu une réflexion méditative sur la disparition de la photographie funéraire et sur la perte des rites familiaux qui permettaient autrefois le deuil. Privé des photographies postmortem, notre souvenir des morts reste ancré dans le vivant.
À travers un travail d’altération de l’image sur des archives familiales, Post-mortem arbore l’instant photographique comme passerelle irrévocable du passé.


J'ai réuni ces deux séries pour composer le film photographique Reliquat.